CVZ

Un militar realista en la independencia de México
Estudio y edición del diario personal del oficial de infantería Modesto de la Torre
(29 de mayo de 1821 – 4 de junio de 1822)
Date de publication
Auteur publication

Modesto de la Torre était un jeune militaire qui a accompagné le dernier vice-roi du Mexique, Juan O’Donojú, dans son voyage. Son journal relate ses impressions sur une Nouvelle Espagne qui devenait indépendante de la péninsule, et son admiration pour les gens, la flore et la faune qu’il a rencontrés au cours de son trajet de Veracruz à Mexico. En outre, tenir son journal a été un moyen d’exorciser la crise de la culture virile qui était partie de son imaginaire, crise provoquée en grande partie par le discours nationaliste des Mexicains et leurs victoires militaires.

Les Berbères entre Maghreb et Mashreq (VII<sup>e</sup>-XV<sup>e</sup> siècle)
Date de publication
Auteur publication

Les auteurs arabes du Moyen Âge ont désigné les populations du Maghreb sous le nom, jusque-là inemployé dans ce contexte, de Berbères. Cette catégorie apparaît donc comme totalement nouvelle, et s’inscrit dans le processus de construction d’un discours sur l’Islam et son histoire, partagé par des auteurs arabes d’Orient mais aussi d’Occident. Ce volume examine l’évolution des représentations des Berbères, et de leur place dans l’Islam, en lien avec les mutations politiques et idéologiques que connaît le Maghreb médiéval.

Stratégies et procédures d’identification des étrangers (mondes hispaniques-Méditerranée, XVII<sup>e</sup>-XIX<sup>e</sup> siècles)
Mélanges de la Casa de Velázquez 51-1
Date de publication

Ce dossier sur les procédures d’identification des étrangers expatriés, tant du point de vue des pays récepteurs que des émetteurs, intègre des analyses de divers espaces méditerranéens et américains à l’époque moderne. Il a pour objectif de mieux cerner les implications que supposait, pour un individu donné, le fait d’être identifié, ou non, comme un étranger, et, pour un État, le fait de se voir reconnaître, ou non, comme souverain sur ses sujets expatriés, en éclairant les motivations idéologiques qui animaient les États d'hier.

Ser y vivir esclavo admin_EFA 10/01/2021
Ser y vivir esclavo

Identidad, aculturación y agency (mundos mediterráneos y atlánticos, siglos XIII-XVIII)
Date de publication
Les intendants de la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne (1764-1821)
Répertoire prosopographique
Date de publication
Auteur publication

Ce répertoire envisage l’étude de l’intendance hispano-américaine à partir de son personnel, en y incluant leurs réseaux familiaux et relationnels, les stratégies matrimoniales et les liens de parenté. Il tient compte de tous les intendants nommés dans la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne, que les officiers soient entrés ou non en charge, y compris les si nombreuses nominations par intérim dues à l’éloignement géographique, les absences prolongées, les maladies, les révoltes ou les difficultés de communication.

Raison administrative et logiques d'empire (XVI<sup>e</sup>-XIX<sup>e</sup> siècle)
Date de publication
Auteur publication

Il s’agit dans ce livre de faire le point sur les problèmes que pose la définition du pouvoir d’administrer, à travers une histoire du pouvoir politique qui ne part pas du cadre des Etats nations mais considère avant tout des Empires ou des territoires sur lesquels des logiques de gouvernement d’espaces vastes et de communautés hétérogènes sont actives.

Un habitat rural d’al-Andalus

Situé à une trentaine de kilomètres au sud-est de la petite ville aragonaise de Huesca, le site de Las Sillas à Marcén a fait l’objet depuis de nombreuses années de recherches archéologiques. Ce livre regroupe l’ensemble des découvertes réalisées tout en mettant en relation cet habitat avec les autres établissements musulmans de cette partie de l’ancienne Marche Supérieure d’al-Andalus.

Conmemoraciones e identidades (trans)nacionales, entre España y América Latina
Mélanges de la Casa de Velázquez 50-2
Date de publication

Dans le processus de construction des cultures nationales, les commémorations ont joué un rôle « thérapeutique » au service de la reconnaissance des communautés imaginées qui se mettent en scène. Le cas hispanique présente l’originalité d’une dimension transnationale des identités construites à partir du XIXe siècle fondée sur la notion d’hispanidad. Ce dossier étudie les conséquences de la mobilisation de cette catégorie, depuis les commémorations du IVe centenaire de 1492 jusqu’à la célébration de l’hispanidad par le franquisme.