Balat - Égypte

Balat

Découvert en 1971 par Ahmed Fakhry, ce site a été fouillé par l’Ifao à partir de 1977. Il se compose de la ville d’Ayn Asil, résidence des gouverneurs du début de la VIe à la XIe dynastie (soit env. entre 2350 et 2000 av. J.-C.), et de sa nécropole, Qila el-Dabba. Les tombeaux d’une lignée de huit gouverneurs sont représentatifs du statut des administrateurs provinciaux à partir de la VIe dynastie et de leur relation avec la cour memphite. Quant à la ville, ses vestiges couvrent une surface globale de 800 m nord-sud sur 500 m est-ouest. La rareté des sites urbains d’Ancien Empire parvenus jusqu’à nous a engagé l’Ifao dans un programme de fouilles extensives d’Ayn Asil.

Entre les règnes de Pépy Ier et Pépy II, la ville s’est développée du nord vers le sud, au sein de deux enceintes ayant successivement abrité le pouvoir local. Le palais sud, fouillé en quasi-totalité, comprend dans sa partie nord les appartements des gouverneurs et de leur entourage, le siège de l’administration centrale, des chapelles dédiées au culte mémorial des gouverneurs (hout-ka) et leurs dépendances. Au sud voisinaient ateliers, baraques d’ouvriers et réserves précieuses. Pillé puis ravagé par un incendie à la toute fin de l’Ancien Empire ou au début de la Première Période intermédiaire, le palais est ensuite partiellement restauré et fonctionne en tant que tel au moins jusqu’à la XIe dynastie. L’occupation des lieux se poursuit durant le début de la XIIe dynastie. Après un temps d’abandon, les bâtiments d’une grande exploitation rurale s’implantent sur les ruines du palais à la Deuxième Période intermédiaire (vers 1700-1550 av. J.-C.).

Localisation