Philadelphie - Égypte

Philadelphie

Philadelphie fait partie d’une série de fondations urbaines établies dans le Fayoum, le long d’un nouveau système d’irrigation, sous les premiers Ptolémées. Administrée comme un village aux époques hellénistique et romaine, elle serait tombée dans l’oubli vers le début du Ve s. apr. J.-C. L’existence de son habitat urbain (partie ouest du Kôm al-Kharaba al-Kabir Girza) a été révélée par de nombreux papyrus découverts, pour la plupart, de façon clandestine au tournant du XXe s.

Le site se trouve dans l’angle nord-est du Fayoum. Il dominait une route commerciale reliant le Fayoum à la vallée du Nil et aboutissant à Kerkè (en grec), ou Ğirza (en arabe), destination majeure durant l’Antiquité et aujourd’hui encore. Il est séparé des terres arables à l’ouest par le canal moderne du Bahr Wahbi. Son territoire s’étend sur environ 2 km du nord au sud et 1,5 km d’est en ouest ; il est bordé au nord et au sud par des terres cultivées, au nord-est par une station d’épuration d’eau, et au sud-est par des collines désertiques. Le site, traversé d’ouest en est par la route de Girza, est ainsi scindé en deux zones. La partie urbaine de la zone nord est limitée par un ouadi peu profond, alors que celle de la zone sud souffre de l’invasion des cimetières modernes. Avant la présente mission, seule une opération archéologique avait été conduite, en 1908-1909, par Paul Viereck et Friedrich Zucker pour le compte des musées de Berlin. Leur recherche s’était limitée à la partie nord-ouest de la zone sud de l’habitat urbain. Un plan schématique n’en a été produit qu’en 1924, par Ludwig Borchardt. Ce plan concorde dans ses grandes lignes avec une vue aérienne prise par la Royal Air Force en 1925, sur laquelle on peut approximativement discerner le plan urbain, fort arasé aujourd’hui. Depuis 2015, nous nous interrogeons sur les éléments archéologiques encore récupérables sur ce site fort bouleversé par les activités des sebakhin et des chasseurs d’antiquités. Trois axes de recherche – à savoir l’urbanisme, le système hydraulique et les voies de communication avec les environs – ont été choisis et trois campagnes ont été menées sur le terrain jusqu’à présent.

Localisation