Christophe Thiers   ( : 073982857)

Ancien membre scientifique de l’Institut français d’archéologie orientale du Caire, directeur de recherche au CNRS, Christophe Thiers a dirigé l’USR 3172-Centre franco-égyptien d’étude des temples de Karnak de 2008 à 2018, et a depuis rejoint l’UMR 5140-Archéologie des sociétés méditerranéennes (univ. Montpellier 3). Il oriente ses recherches sur les théologies thébaines tardives, en lien particulier avec les missions archéologiques et épigraphiques entreprises dans les temples de Karnak, Tôd et Ermant, et étudie la documentation hiéroglyphique « officielle » de l’époque ptolémaïque.

La chapelle-reposoir de barque de Philippe Arrhidée à Karnak
I- Relevé épigraphique ; II- Relevé photographique (Arrhidée, nos 1-209)
Date de publication

Le monument connu sous le nom de chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée est l’édifice en granite bâti dans la zone centrale du temple d’Amon-Rê à Karnak. Reposoir permanent de la barque divine, il occupe le même emplacement que la chapelle-reposoir de Thoutmosis III, insérée dans le complexe du « Palais de Maât » construit sous le règne d’Hatchepsout. Dégagée des blocs effondrés et partiellement reconstruite par Georges Legrain au début du XX siècle, la chapelle a été restaurée et sa polychromie fixée lors de travaux entrepris par le CFEETK en 1992-1993.

Le temple de Ptah à Karnak III
La Favissa
Date de publication

En décembre 2014, les fouilles entreprises à proximité du temple de Ptah à Karnak ont mis au jour une favissa, à savoir une fosse comblée d’objets, creusée à quelques mètres à l’arrière du sanctuaire de la divinité. La fosse contenait trente-huit objets mobiliers, statues, statuettes et éléments d’appliques statuaires, en calcaire, grauwacke, alliage cuivreux et fritte égyptienne, parfois recouverts d’or. La visualisation et l’analyse du comblement de la favissa ont été rendues possibles grâce à l’apport des méthodes modernes de relevés photogrammétriques et de modélisation 3D.

Le Temple de Ptah à Karnak
Travaux du Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak
Date de publication

Situé sur la bordure nord du domaine d’Amon-Rê à Karnak, le temple de Ptah n’a pas fait l’objet d’une étude depuis les travaux pionniers de Georges Legrain en 1899 et 1900. Initié en 2008, un programme du CFEETK (MAE-CNRS USR 3172) vise à une compréhension globale de cet édifice bâti par Thoutmosis III, agrandi et décoré jusqu’au début de l’époque romaine.

Ermant I - Les cryptes du temple ptolémaïque
Date de publication
Auteur publication

Avec Médamoud, Karnak-Nord et Tôd, le sanctuaire d’Ermant-Hermonthis en Haute-Égypte, l’antique Héliopolis du Sud, constituait la plus ancestrale des pierres d’angle du «Palladium thébain», ce rempart théorique élaboré par les théologiens pour protéger la ville d’Amon-Rê. Si les temples hermonthites ont été largement détruits, les ruines subsistantes apportent pourtant un lot d’informations des plus originales.

Tôd. Les inscriptions du temple ptolémaïque et romain. II. Textes et scènes nos 173-329. III. Relevé photographique (J.-Fr. Gout)
Date de publication
Auteur publication

La présente livraison constitue le deuxième fascicule de l’édition des textes du temple ptolémaïque et romain de Tôd, consacré au dieu Montou. Trois campagnes épigraphiques ont permis de relever à l’échelle 1:1 les textes et scènes encore inédits ; ces derniers concernent le second vestibule, la salle des Déesses, les cryptes, le mur ouest de la salle des Offrandes ainsi que le mur ouest de la salle haute dans le prolongement de la crypte d’étage. Chaque scène et/ou texte est présenté en fac-similé, accompagné des textes hiéroglyphiques édités sous forme typographique.