EFR

École française de Rome

“À l’École de toute l’Italie” : l'EFR ouvre son Carnet Hypothèses

 

Découvrez la vie scientifique de l’EFR à travers les courts billets de ses membres, personnels et chercheurs :

https://efrome.hypotheses.org

« À l’École de toute l’Italie… » : cette formule de Louis Duchesne, directeur de l’EFR de 1895 à 1922, est aussi le titre d’un ouvrage publié il y a maintenant 10 ans et qui constituait un premier jalon de l’histoire de l’École française de Rome.

Les officiers et la chose publique dans les territoires angevins (XIIIe-XVe siècle) : vers une culture politique ?

Au sein de l’ensemble des territoires contrôlés par les dynasties angevines, nous proposons d’examiner le personnel chargé des services centraux, la chancellerie, les cours de justice, les Chambre des comptes et archives, ou encore le conseil royal ou l’hôtel, tout comme les officiers des cours locales. On s’interrogera sur l’origine, la formation, les réseaux et les carrières de ce personnel, ainsi que sur la genèse institutionnelle de ses offices et charges.

Reconsidering Roman power: Roman, Greek, Jewish and Christian perceptions and reactions

Among the imperial states of the ancient world, the Roman empire stands out for its geographical extent, its longevity and its might. This collective volume investigates how the many peoples inhabiting Rome’s vast empire perceived, experienced, and reacted to both the concrete and the ideological aspects of Roman power.

Un autre Risorgimento.

Entre l’effondrement de l’Empire napoléonien en 1815 et le milieu des années 1850, où la « question napolitaine » devient une affaire diplomatique internationale, la partie continentale du royaume des Deux-Siciles voit s’affirmer un scénario de politisation cohérent qui associe la revendication des libertés politiques à l’opposition à la monarchie bourbonienne.

Pierre-Marie Delpu, ancien élève de l’École Normale Supérieure LSH (Lyon), agrégé et docteur en histoire, enseigne l’histoire contemporaine à Aix-Marseille Université.