Laos-Marcellina, Calabre - Italie

Laos

Grâce à une opportunité offerte par la Surintendance de Calabre en 2010 de revenir travailler sur le territoire de Laos, une colonie fondée par Sybaris, où A. Schnapp et E. Greco avaient effectué des recherches dans les années 1980-1990, le Centre Jean Bérard a lancé en 2010 ce programme sur les « Archéologies des paysages : méthode et stratégies de détection dans la plaine du Lao ». Le but est différent de celui des recherches antérieures puisqu’il s’agit d’effectuer, en collaboration avec l’Université de Paris I et celle de Salerne, des prospections systématiques et géomorphologiques destinées à établir une carte géologique diachronique de la vallée du Lao et d’offrir un cadre géographique et un contexte géomorphologique à l’habitat fouillé sur la colline de Marcellina.

Les activités se caractérisent par des prospections pédestres, puis géo-radars, pendant 3 ans à raison d’une campagne par an, pour connaître le paysage antique et l’histoire de la basse vallée du fleuve Laos. L’enquête archéologique et historique est associée à une étude géographique et géomorphologique de l’ensemble de la zone inscrite dans la longue durée. Elle recourt à l’utilisation d’un système d’information géographique (SIG) relié à une banque de données relationnelle pour unifier les informations cartographiques et réunir l’ensemble des informations topographiques, archéologiques et photographiques recueillies sur le terrain. Un programme d’analyses archéométriques pour déterminer les caractéristiques minéralogiques, pétrographiques et chimiques, ainsi que les aspects techniques et les lieux d’origine vient la compléter.

Direction scientifique : Alain Duplouy (MCF, Université de Paris I),
Alfonso Santoriello (Chercheur, Università degli Studi di Salerno),
Priscilla Munzi (Directrice-adjointe du Centre Jean Bérard (USR 3133 CNRS – EfR, Ingénieur de recherche CNRS).

Localisation