Cahiers des Annales islamologiques

Les Cahiers des Annales islamologiques (CAI) s’inscrivent aussi bien dans la tradition savante du monde arabo-musulman que dans les approches des disciplines plus contemporaines. La série "Sources" propose des éditions scientifiques de textes, en arabe comme dans les autres langues de culture pratiquées dans le monde arabo-musulman aux époques médiévale, moderne et contemporaine. La série "Monographies" met en valeur les sujets les plus variés, de l’étude érudite à l’essai novateur sur des thèmes transversaux.

Primordial History, Print Capitalism, and Egyptology in Nineteenth-Century Cairo
Muṣṭafā Salāma al-Naǧǧārī’s. The Garden of Ismail’s Praise
Date de publication
Auteur publication

How old is the world? This question was a central problem for Muslims, Christians, and Jews in the face of the new scientific discoveries in the nineteenth century. This book introduces the answer from a Muslim point of view, outside of official institutions. The extended introduction – a microhistory in the Middle East – explores the life and œuvre of a forgotten Egyptian intellectual and poet, Muṣṭafā Salāma al-Naǧǧārī (d. 1870). Next, A. Mestyan provides the English translation and Arabic transcription of the surviving fragments of al-Naǧǧārīʼs manuscript, .

La Horde d'or et le sultanat mamelouk
Naissance d'une alliance (660/1261-662/1264)
Date de publication
Auteur publication

En 1260, l’empire mongol est au faîte de sa puissance. Mais les descendants de Gengis Khan sont profondément divisés sur le choix du Grand Khan. Ces divisions profitent au sultanat mamelouk en guerre contre les Mongols. Le sultan Baybars parvient alors à se rapprocher d’une des branches les plus puissantes de l’empire mongol, la Horde d’Or, qui est en voie d’islamisation et vise l’indépendance. Cette alliance permet aux Mamelouks de repousser leurs adversaires, d’accroître leur puissance et de sauver le dār al-islām.

Transmission de biens, mariage et répudiation à Uqlūl, village du Fayyoum, au Ve/XIe siècle
Date de publication
Auteur publication

La papyrologie arabe s’attache à publier des documents dispersés dans les collections d’Orient et d’Occident qui éclairent souvent le quotidien de simples gens oubliés des sources narratives. Revenus au jour au hasard de fouilles officielles ou clandestines, ils doivent être patiemment déchiffrés et longuement commentés. Yūsuf Rāġib, papyrologue réputé, édite, traduit et commente ici huit papiers et parchemins rédigés au cours du XIe siècle dans un village obscur du sud du Fayyoum. Découverts à la fin du XIXe siècle, six gagnèrent Londres et deux Berlin.

Le sultan mérinide Abû l-Hassan ‘Alî et Jacques III de Majorque. Du traité de paix au pacte secret
Date de publication
Auteur publication

À la différence des Archives du monde arabe, les chancelleries européennes ont conservé de nombreux traités de paix et de commerce passés au Moyen Âge avec les États musulmans. La Bibliothèque nationale de Paris renferme en particulier un document particulièrement riche et éclairant, le traité de paix passé le 15 avril 1339 à Tlemcen entre le souverain mérinide Abū l-Ḥasan ‘Alī, alors au faîte de sa puissance militaire, et les ambassadeurs de Jacques III, roi de Majorque.

Le livre des califes qui s’en remirent au jugement d’un cadi . . . .أبو هلال العسكري، كتاب ما احتكم به الخلفاء إلى القضا ة
Date de publication

Ce court ouvrage d’, écrit par Abū Hilāl al-ʿAskarī (m. vers 400/1010), marque une étape essentielle dans l’histoire des relations entre les pouvoirs politique et judiciaire. À travers une série de récits pseudo-historiques, l’auteur entend démontrer que le souverain, avant même d’agir en justicier, doit accepter de se soumettre au jugement des hommes.

Réminiscences de la royauté cosmique dans les représentations de l’Orient médiéval
Date de publication
Auteur publication

Dans l’Orient ancien, les cieux investissent les rois lors de leur avènement. Le roi est alors, comme dans l’Iran préislamique, promu frère des astres, doté de prérogatives qui lui permettent de faire régner sur Terre l’ordre cosmique. Le corps du roi est garant de cette stabilité. Le monde musulman hérite de cette dimension qui assure la promotion du calife ou de l’imam selon les doctrines du pouvoir, comme étant « l’ombre de Dieu sur Terre ».

Cahiers des Annales islamologiques 29 Anonyme (non vérifié) 12/10/2020
Le soufisme à l’époque ottomane – Sufism in the Ottoman Era

Quelles furent les conséquences de l’intégration des provinces arabes dans l’Empire ottoman sur le soufisme? Le nouvel espace impérial permet le renouveau des voyages, depuis le Maghreb, l’Inde ou l’Asie du Sud-Est jusqu’aux Lieux saints. La Mecque et Médine, Le Caire, Damas, Zabîd, Istanbul, font figure de carrefours intellectuels. Solidement campé dans ses assises d’époque mamelouke, le soufisme égyptien entre en dialogue avec le soufisme turco-persan, s’installe dans les Villes saintes, essaime jusque dans l’océan Indien.

Date de publication
Actes de vente d'esclaves et d’animaux d’Égypte médiévale 2
Date de publication
Auteur publication

Cette monographie est une étude diplomatique et juridique d’actes de vente d’esclaves et d’animaux, réalisée à la lumière des formulaires de notariat, des ouvrages de droit, des recueils de consultations et de traditions. La première partie aborde les caractères externes des documents : support et mise en page, écriture, corrections et adjonctions dans le texte. La deuxième est consacrée à leurs caractères internes : langue, discours, formules initiales, objets de vente, signalements descriptifs, prix et frais de vente, courtage et formes de l’échange.

Le développement du soufisme en Égypte à l’époque mamelouke
Date de publication
Auteur publication

Cet ensemble de communications rassemble les travaux de dix-huit chercheurs tous spécialistes du soufisme médiéval. Rédigés en français, anglais et arabe, ces articles apportent un nouvel éclairage à l’Égypte de la période mamelouke (c.

Sociétés rurales ottomanes / Ottoman Rural Societies
Date de publication

Cet ouvrage collectif répond aux appels répétés à renouveler l’histoire rurale du Proche-Orient moderne. Si certains aspects, relatifs notamment aux statuts fonciers, à la fiscalité et à ses effets sur les structures sociales, ont fait l’objet d’études parfois précoces, les résultats de celles-ci demandaient à être affinés, et pour le reste des pans entiers de la vie des campagnes ottomanes demeurent inexplorés. L’heure n’est pas aux grandes synthèses : le ruralisme reste, pour les historiens du Proche-Orient, un domaine à construire.